Spread'Em Kitchen Products on Table

On sait qu’il n’y a pas qu’une façon de lancer une entreprise. Il y a quelques décennies, le démarrage d’une entreprise impliquait habituellement de faire  l’école de commerce, travailler un peu dans l’industrie et éventuellement lancer sa propre entreprise. Alors que de nombreux entrepreneurs respectent toujours ce modèle, il est de plus en plus commun de voir de nouvelles entreprises commencer de manière non traditionnelle. Comme discuter sur notre blogue il y a quelques semaines, votre éthique personnelle peut venir inspirer nos idées d’affaires. Vous pouvez penser à une idée qui amènerait des changements positifs. Le meilleur moyen de la partager est de la mettre en place et de l’intégrer dans votre marché local.

Mellisa Mills n’a pas lancé son entreprise, Spread’em Kitchen, au sens traditionnel non plus. Au début, elle cherchait seulement à gagner de l’argent supplémentaire en plus de son salaire, ce qui n’est maintenant plus le cas grâce à la croissance qu’elle a connue. Le travail acharné est un euphémisme pour décrire son démarrage jusqu’à aujourd’hui. Mellisa a commencé en créant des trempettes et tartinades à base de plantes et de noix de cajou dans son temps libre. Elle a décidé de les vendre dans les marchés d’agriculteurs locaux et son produit s’est avéré très populaire. « J’ai commencé dans les marchés et je n’avais pas imaginé que j’aurais une entreprise entre mes mains », elle disait. À mesure que ses produits devenaient de plus en plus prisés par les consommateurs locaux, elle s’est mise à recevoir des commentaires positifs venant de partout. Les clients qui avaient des allergies ou restrictions alimentaires lui ont partagé des commentaires qui allaient droit au cœur. « Ils étaient si reconnaissants d’avoir finalement trouvé quelque chose qu’ils pouvaient manger sans conséquence digestive », a-t-elle déclaré. « Les histoires étaient si émouvantes que j’étais convaincu que je devais partager mes produits avec autant de personnes possibles. » Aujourd’hui, les trempettes et les tartines de Spread’em Kitchen sont en vente dans environ 100 détaillants au Canada.

Founder of Spread'Em Kitchen Speaking.

Il est inspirant de voir le travail secondaire de quelqu’un créer un tel impact pour une communauté. Étant donné que les restrictions alimentaires sont de plus en plus répandues pour des raisons éthiques, de santé ou tout simplement par conscience de ce qu’on consomme, les produits de Mellisa répondent à cette demande. Les trempettes et tartinades qu’elle a créées sont uniques pour de nombreuses raisons. D’un, elles contiennent des ingrédients nutritifs, telles que les noix de cajou, les betteraves, la coriandre, les carottes et beaucoup d’autres herbes et légumes frais. De deux, elles sont végétaliennes! Cela signifie que toute personne qui ne mange pas de viande ou de produits laitiers peut quand même profiter d’un produit délicieux à ajouter à des sandwichs, des wraps et autres créations culinaires. Sa technique unique donne à ses tartinades des saveurs et des textures semblables au fromage, ce qui peut faire le bonheur de n’importe qui. Spread’em soutient également les pratiques agricoles sans organismes génétiquement modifiés (OGM), qui encouragent la nutrition plus saine.

Quand Mellisa a réalisé que son produit devait être officiellement lancé et vendu partout, elle savait qu’elle aurait initialement besoin d’aide. « Futurpreneur Canada a été une grande aide au début de mon démarrage », partage-t-elle. « J’ai participé à l’atelier Rock My Business Plan et c’était incroyable. » Futurpreneur offre cette initiative avec l’espoir d’éduquer d’autres jeunes entrepreneurs tels que Mellisa, qui n’ont pas d’expérience en rédaction de plans d’affaires. La formation a été établie il y a deux ans en Colombie-Britannique avec le soutien de RBC et du gouvernement de la Colombie-Britannique. Le programme a aidé de nombreux jeunes entrepreneurs à bâtir non seulement leur plan d’affaires, mais leur confiance pour prendre ce grand engagement.

Spread'em Kitchen Spreads on Table

Un plan d’affaires est essentiel dans toute entreprise, car il fournit un plan concret de ce que vous voulez faire, comment vous allez le faire, ce que vous avez à faire, etc. C’est également extrêmement important à avoir si vous avez besoin de financement. Si vous n’avez pas de plan concret qui démontre ce que vous voulez accomplir, convaincre quelqu’un d’autre de votre sérieux sera d’autant plus difficile.

Mellisa a également reçu le mentorat de Futurpreneur au cours des premières années de Spread’em. « C’est sympa de savoir que vous avez quelqu’un à vos côtés qui peut vous écouter et analyser vos idées », elle a dit. « Un mentor ne va pas vous donner toutes les réponses, mais ils peuvent vous aider à poser les questions importantes. » Discuter de ses idées, ses pensées et ses préoccupations avec quelqu’un qui a vécu des situations similaires a aidé notre entrepreneure à mieux discerner la meilleure marche à suivre pour n’importe quelle situation.

Nous avons demandé à notre entrepreneure Mellisa quels sont les conseils qu’elle souhaite partager à d’autres jeunes entrepreneurs : « N’ayez pas peur de demander de l’aide. Parlez et connectez-vous avec autant de personnes que possible qui sont dans le même bateau que vous. C’est le réseau que vous créez qui vous aidera quand vous en aurez besoin. Commencez petit, mais en rêvant grand! »

Si vous pensez à vous lancer en affaires, ou pour en savoir plus sur nos programmes, cliquez ici.

Rédigé par: Sara Pivato, Stagiaire des médias sociaux et contenus, Futurpreneur Canada