Derrick Hunter

Si vous faites partie de la scène entrepreneuriale à Calgary, il y a de fortes chances que le nom « Hunter » vous soit familier.

Derrick Hunter est le président de Bluesky Equities Ltd, une société de gestion de placements qui détient des participations dans l’immobilier, l’énergie, les distilleries et les nouvelles stratégies. Plus tôt cette année, Derrick a été nommé sur le conseil d’administration de Futurpreneur Canada. Par contre, depuis plusieurs décennies, l’entrepreneuriat à Calgary a toujours été une partie intrinsèque de sa famille.

« J’ai grandi au milieu d’une famille d’entrepreneurs, affirme Derrick, mes parents pensaient différemment de plusieurs familles où les gens disent à leurs enfants de se trouver un emploi dans une grande entreprise. »

Derrick a étudié en géologie et détient un baccalauréat de l’Université Queen dans ce domaine. Malheureusement, il a terminé ses études durant la récession alors qu’il était difficile de trouver un emploi.

« Le marché était difficile, un peu comme aujourd’hui, je suis donc retourné sur les bancs de l’école afin de parfaire mes compétences », ajoute Derrick.

Alors, il a fréquenté l’Université de Calgary où il a obtenu son MBA. Depuis lors, il a fondé ou cofondé 14 entreprises, dont plusieurs sociétés d’exploration, deux entreprises spécialisées dans la technologie et une firme de gestion immobilière. Durant les dix dernières années, il agit comme membre actif auprès d’une collectivité d’investissements providentiels. Durant cette période, Bluesky Equities, l’une des sociétés d’investisseurs privés les plus actives du sud de l’Alberta, a investi dans plus de deux douzaines d’entreprises locales en démarrage.

En outre, Derrick s’est également impliqué d’une autre façon dans l’entrepreneuriat, et ce, à travers l’éducation. Grâce à son rôle d’administrateur de sa fondation familiale, il fait en sorte que les dons soient effectués pour soutenir efficacement des causes et des organisations novatrices qui manifestent un esprit entrepreneurial. À ce jour, la Hunter Family Foundation a fait don de plusieurs millions de dollars à des organismes de bienfaisance de la région de Calgary.

Au cours des dernières années, la fondation a prioritairement accordé son soutien à la formation entrepreneuriale de l’Université de Calgary, l’alma mater de Derrick. Lorsqu’il étudiait à cette université, il y avait un programme d’étude en partenariat qui a pris fin en 2002.

« L’Université de Calgary était la seule école de commerce importante de la région qui n’enseignait pas l’entrepreneuriat, » selon Derrick.

Mais en 2013, cette situation a changé alors que sa fondation familiale offrit un cadeau de taille à la Haskayne School of Business de l’Université de Calgary afin de créer le « Hunter Centre for Entrepreneurship and Innovation ».

Cette année, la fondation Hunter Family a élargi sa mission à l’Université de Calgary par la création du pôle « Hunter Hub for Entrepreneurial Thinking ». Selon le site Web, le pôle Hunter Hub de l’Université de Calgary est une nouvelle approche qui encourage l’esprit d’entreprise auprès des étudiants, de la faculté, du corps professoral et de la collectivité, au service de la pédagogie et des recherches des étudiants.

« Je pense qu’il faut démystifier le processus d’entrepreneuriat », selon Derrick qui décrit le pôle comme étant un lieu central pour donner accès aux étudiants au programme du Hunter Centre et pour favoriser les échanges avec leurs pairs des autres facultés.

De toute évidence, Derrick Hunter et sa famille ont marqué de façon indélébile l’Université de Calgary et l’écosystème entrepreneurial du tout Calgary, et ce n’est qu’un début! Dans un proche avenir, Derrick souhaite offrir de la formation entrepreneuriale aux autres membres de la collectivité en commençant par les élèves du primaire jusqu’aux travailleurs sans emploi qui souhaitent démarrer une entreprise.

« Nous considérons même qu’un étudiant qui termine ses études et va travailler chez Deloitte, il y acquiert une bonne expérience tout en apprenant à faire une analyse de rentabilité, de financement et de concurrence, et à comparer la qualité de son idée face à la concurrence », affirme Derrick. « S’il décide de se jeter dans la mêlée et de créer sa propre entreprise, il aura au moins une bonne idée de la façon dont il doit s’y prendre. »