Photo: Kevin Millet

Source photo : Kevin Millet

Vincent Gagnon, co-fondateur de Meuble2Go, une entreprise de vente de meubles en ligne située à Montréal (QC), a une longue histoire familiale dans l’entrepreneuriat. Bien qu’il ne s’attendait pas à tomber dans les affaires familiales, ce jeune entrepreneur a su s’attaquer à un marché traditionnel pour lui donner sa touche d’innovation.

Après l’obtention de son B.A.A spécialisé en entrepreneuriat de la Bishop’s University, Vincent se fait demandé par son père, lui-même entrepreneur et propriétaire d’entreprise dans l’industrie du meuble depuis 35 ans, s’il voudrait se joindre à lui pour lancer un nouveau concept dans la vente du meuble qu’il aimerait entreprendre en parallèle de son entreprise existante. Son père voit le changement guetter son marché; les profits se faisaient de plus en plus difficiles, et cela, malgré des ventes record. Beaucoup de ses collègues dans les marchés québécois et ontariens fermaient d’ailleurs leurs portes depuis les dernières années. Il n’avait aucunement le goût de passer par le même chemin.

Basés dans le même immeuble où son père exploite sa propre entreprise, ils lancent ensemble ce que Vincent décrit comme la « version 1 » de Meuble2Go. Vincent y prend le poste de directeur marketing et approvisionnement. L’aventure dure un an avant que son père, qui est propriétaire de l’immeuble, reçoive une offre d’achat pour cette dernière. Il prend alors la décision de vendre et profiter de l’occasion pour se retirer du marché et explorer de nouvelles opportunités.

Meuble2Go furniture products

De son côté, Vincent trouve dommage de perdre tout ce qu’ils avaient investi dans l’entreprise. Les ventes étaient au rendez-vous; l’image de marque et la notoriété de Meuble2Go étaient déjà établies. Il demande à son père de lui vendre le nom de marque et se met à rédiger un plan d’affaires. Vincent connaît ses limites : il n’a pas encore le capital pour un entrepôt, ni pour de l’inventaire. Il essaie donc de trouver un modèle d’affaires qui pourrait tirer profit de cette situation.

La stratégie pour son lancement d’entreprise est simple : « Mon idée n’était pas d’avoir une start-up avec une évaluation fictive, de courir à droite et à gauche pour du financement à tout bout de champ. Je voulais une compagnie rentable. »  Armé de quelques petits investissements venus de son père et de lui-même, ainsi qu’un prêt bancaire pour petite entreprise et d’un de Futurpreneur, il passe de l’étape de projet à une entreprise pleinement opérationnelle en trois mois seulement, rejetant même une offre d’emploi intéressant reçu entretemps dans une autre start-up. « Je ne voulais pas lâcher mon idée », explique-t-il.

De là est né la « version 2.0 » de l’entreprise, Meuble2Go.com, qui n’avait pas grand-chose en commun avec le concept initial de son père. L’entreprise vend des meubles et accessoires déco, ainsi que des matelas abordables, le tout disponible uniquement en ligne. Elle a pignon sur rue dans le quartier Mile-End à Montréal, où on y retrouve un centre de service qui sert à des items à rabais et des retours, et pour des événements et des ateliers afin de nourrir son lien avec la communauté environnante. Contrairement à la majorité des entreprises de l’industrie, Meuble2Go n’a pas d’entrepôt; les produits quittent directement les entrepôts des fournisseurs pour se rendre chez le consommateur. La majorité de ceux-ci sont d’ailleurs faits au Canada, et la distribution est faite par des fournisseurs canadiens dans tous les cas d’importations.

Meuble2Go art work on wall.

Vendre des meubles en ligne peut sembler risqué (après tout, ce n’est pas tout le monde qui est prêt à acheter un meuble sans l’avoir vu au préalable). Pour contrer cela et mettre sa clientèle à l’aise, Vincent a mis plusieurs procédés en place. Tout ce qui est affiché en ligne est en stock, ce qui limite les frustrations et les mauvaises surprises. La livraison est gratuite au Québec, en Ontario et dans les provinces de l’Atlantique. De plus, le site Web donne l’option de live chat, où des stylistes sont disponibles pour donner des conseils déco 7 jours sur 7.

Avec Meuble2Go, Vincent dit chercher à combler un manque d’options en ligne pour les meubles au Canada, entre les vendeurs traditionnels ou hybrides, comme IKEA ou Brault & Martineau, qui offrent une partie de leur gamme en ligne, et les gros joueurs en ligne, comme Wayfair, un géant américain de la vente de meubles en ligne.

Meuble2Go products.

Ce n’est pas une surprise qu’il souhaite se concentrer sur  le marché canadien avant de s’aventurer à l’étranger : « L’idée de tout ça, ce n’était pas juste un projet commercial, mais un projet un peu nationaliste. Pourquoi, au Canada, on ne pouvait pas faire comme aux États-Unis? Pourquoi on ne peut pas acheter des meubles en ligne de façon simple? » En effet, les entreprises canadiennes tirent de la patte lorsqu’il en vient au commerce en ligne en général. Bien que les Canadiens ont dépensé plus de 18 milliards de $US en ligne en 2016, la grande majorité de ces achats sont faits à l’international, surtout aux États-Unis, ce que Vincent considère une perte pour l’économie du pays.

Le pari de Meuble2Go semble porter ses fruits. L’entreprise a dépassé son seuil de rentabilité après sa première année en affaires, et la gamme de produits offerts sur le site Web est passée de 1 000 à plus de 3 000 produits. Vincent cherche à ouvrir plus de centres de service pour ses consommateurs, pour avoir éventuellement 10 à 15 points de service à travers le Canada dans une dizaine d’années, mettant l’accent en premier lieu sur le Québec, ainsi que les régions francophones de l’Ontario et de l’Atlantique.

 

Rédigé par: Véronic Tremblay, Spécialiste marketing bilingue, Futurpreneur Canada

Obtenez jusqu'à 60 000 $
d’aide financière
et le soutien de l'un
de nos 3 000 mentors.

En savoir plus →