Brianne Miller NADA

Même si des gouvernements et des entreprises dans le monde ont adopté des pratiques plus « vertes », les changements climatiques font déjà des ravages partout. Le niveau des mers et des océans continue d’augmenter et nos décharges n’en finissent plus de se remplir. Force est d’admettre qu’il y a encore beaucoup à faire pour assurer un avenir plus vert et plus encourageant pour notre planète.

Heureusement, de petites entreprises canadiennes font figure de chefs de file dans la création de commerces plus écologiques. NADA, première épicerie sans emballage de Vancouver, en est un bon exemple. Son modèle d’affaires unique crée un réel impact et amène un véritable changement dans l’écosystème des supermarchés.

« Les Vancouvérois envoient 100 000 tonnes de déchets par année dans les décharges », nous dit la fondatrice et DG de NADA, Brianne Miller. Elle a d’ailleurs fondé sa propre entreprise, car elle voulait mettre fin à ces comportements nocifs.

Brianne dispose d’une formation en biologie marine et, selon ses dires, elle est « une bolle en zéro déchet ». En tant que passionnée des systèmes alimentaires locaux et créatrice de solutions novatrices aux problèmes de conservation complexes, elle a utilisé ses expertises comme carburant pour créer une entreprise qui conduira le marché à prendre de meilleures décisions.

« Le modèle d’affaires de NADA est totalement diffèrent de celui des épiceries conventionnelles qui se base sur une distribution alimentaire à l’échelle mondiale », affirme Brianne. Nous avons une approche holistique de la chaine alimentaire dans notre relation avec nos fournisseurs, nos clients et nos partenaires communautaires et concernant nos critères d’approvisionnement, le réacheminement des déchets et l’utilisation d’énergie. »

La différence la plus importante dans l’offre alimentaire de NADA est l’utilisation par leurs clients de sacs en tissus, de contenants en plastiques et d’autres types d’emballages pour l’achat de leurs aliments au poids. Cette stratégie contribue à l’élimination d’emballages inutiles et encourage les clients à n’acheter que ce dont ils ont besoin.

Après avoir exploité avec succès des boutiques éphémères dans la ville et avoir été présente dans des marchés de producteurs, NADA prévoit bientôt ouvrir son premier emplacement permanent à Vancouver. L’entreprise à travailler d’arrache-pied pour trouver le local idéal, mais elle heureuse de son choix, dans un des endroits les plus courus de la ville.

Pour Brianne, là ne s’arrête pas son plan d’expansion. Elle veut étendre les activités de NADA et partager sa vision zéro déchet à l’échelle nationale.

NADA a également connu beaucoup de succès dans la création de sa communauté en ligne. Facebook s’est avéré un élément fondamental qui a permis à des consommateurs passionnés de communautés environnantes d’avoir des conversations proactives et engageantes liées à un style de vie sans déchets. Aujourd’hui, leur page Facebook nommé « NADA » compte plus de 1 600 « J’aime ».

Quand on lui a demandé quel conseil elle donnerait à de futurs entrepreneurs, Brianne a dit : « N’arrêter jamais à poser des questions. Il y a tellement de gens prêts à aider. Entourez-vous de personnes prêtes à offrir leur soutien, dormez suffisamment, faites de l’exercice et passez du temps avec vos amis et votre famille. La création de sa propre entreprise est toujours plus difficile que vous le pensez, mais cela en vaut vraiment la peine! »

Avez-vous une bonne idée d’affaires? Consultez nos programmes et services.

Rédigé par : Sara Pivato, coordonnatrice des médias sociaux et des contenus, Futurpreneur Canada