DAABA

Aujourd’hui, il existe peu industries n’ayant pas encore reçu de développement en matière d’application mobile.

De la santé à la mode, il semble y avoir un nombre illimité de services professionnels accessibles par simple mouvement de pouce. .

Maintenant, grâce aux fondateurs de DAABA™, nous pouvons ajouter les services légaux à la liste. DAABA ™ est une application mobile qui connecte ses utilisateurs aussi bien avec des étudiants en droit, que des parajuristes et des avocats disponibles dans leurs régions respectives.

« Le concept est simple, », dit le fondateur, Mohamed Ali. « L’utilisateur télécharge leur  affaire judiciaire ainsi qu’une brève description incluant leur budget et l’audience qui va recevoir cette affaire, par exemple des étudiants en droit à Montréal. Cette affaire apparaît sur le flux d’actualités de leur application et les utilisateurs choisissent la meilleure offre. Une fois le choix fait, les deux parties s’engagent ensemble ».

DAABA ™ est une plateforme indépendante  servant toutes les causes judiciaires, et n’appartient pas à un cabinet d’avocats, ou ne reçoit de frais de recommandation ou de commission auprès des fournisseurs de services juridiques. Elle est également gratuite pour les utilisateurs.

Les fondateurs ont été inspirés de créer leur produit lorsqu’ils ont réalisé trois choses: les étudiants en droit luttent contre la dette étudiante, les taux de chômages élevés dans le domaine juridiques et, surtout, beaucoup de gens ont souvent du mal à obtenir une aide juridique.

Avec leur plate-forme mobile, DAABA aide les étudiants en droit endettés et les diplômés sans emploi à tirer profit de leurs compétences, tout en autonomisant les utilisateurs de la classe moyenne qui ne sont ni assez riches ni assez pauvres pour bénéficier d’une aide juridique.

Cependant, un modèle si innovatif  a cependant attiré certaines critiques, en particulier en ce qui concerne l’encouragement des étudiants en droit à aider les personnes ayant besoin d’assistance juridique.

« Les barreaux ont exprimé des inquiétudes, mais nous avons travaillé avec eux pour les rassurer et nous avons adapté nos termes et conditions pour qu’ils soient 100% conformes à la réalité des États-Unis et des provinces canadiennes », explique Mohamed.

Leur travail acharné a porté ses fruits : en seulement cinq mois l’entreprise a été finaliste au Défit Montréal 2017 ainsi qu’aux Prix Canada Channel Elite à Toronto. Ils ont également été reconnus lors du Gala des Prix d’élite de Canada Channel (CDNCEA) dans la région du Grand Toronto en septembre 2017 en tant que finaliste.

« C’était un vrai honneur pour notre équipe d’être reconnue,” déclare Mohamed. “Cet évènement a exposé DAABA à la communauté des membres professionnels en informatique au Canada. Ce gala valait plus que des prix.”

Les fondateurs sont également reconnaissants du soutien de Futurpreneur Canada, qui leur a fourni du financement et du mentorat.

«Pour un jeune entrepreneur en herbe, un mentor peut servir de guide précieux et c’est une personne de ressources quand on est confronté à un défi commercial, qu’il s’agisse de lever des fonds pour gérer les opérations quotidiennes de l’entreprise, de gérer la croissance de manière optimale ou d’essayer de nouveaux modèles d’affaires », explique Mohamed.

Pour les entreprises technologiques comme DAABA, ce conseil peut être capital, car même les jeunes entreprises doivent s’adapter aux nouvelles tendances pour réussir. En effet, les fondateurs de DAABA cherchent déjà à faire évoluer l’entreprise vers une stratégie plus B2B et à aider les entreprises à obtenir une assistance juridique d’entreprise abordable. Ils prévoient également de s’implanter dans le monde de l’IA et de faire de DAABA ™ une plate-forme hybride où les praticiens de l’IA et de l’homme serviront leurs utilisateurs.

Avec une vision globale d’ «être la plate-forme principale pour numériser la pratique du droit mondial et permettre à l’industrie de créer un service juridique plus équitable et accessible pour tous», DAABA est déjà bien parti. Chez Futurpreneur Canada, nous sommes ravis de voir ce que le DAABA a accompli en quelques mois seulement et nous sommes impatients de voir ce qui se profile à l’horizon pour la jeune entreprise.

Rédigé par: Jasmine Williams, Spécialiste des médias sociaux et du contenu, Futurpreneur Canada