assurance

Ça y est, votre décision est prise – vous poursuivez votre vieux rêve et vous vous lancez (enfin!, que vous vous dites) dans le vide.

Vous partez en affaires et vous fondez votre propre PME.

On le sait, devenir entrepreneur requiert un courage et une résilience peu communs ainsi qu’une minutieuse planification sans laquelle le rêve peut rapidement tourner au cauchemar.

Voilà pourquoi il est primordial de bien choisir votre police d’assurance entreprise et, par la même occasion, un courtier en assurances en qui vous pourrez avoir confiance.

Votre plan d’affaires est solide comme un roc, vous avez fait l’acquisition de vos locaux et de votre équipement; vous êtes fin prêt à amorcer vos activités.

Mais avant même de servir votre premier client, vous devez absolument assurer votre entreprise.  Pour cela, il est fortement recommandé de faire affaire avec un courtier en assurances entreprises qui pourra analyser vos besoins en profondeur et vous proposer un plan personnalisé qui vous évitera de très mauvaises surprises.

D’abord, il faudra assurer vos biens matériels – de toute façon, votre banquier l’exigera dès le début. Des risques courants (feu, vol, inondation, etc.) aux risques plus spécifiques reliés à vos activités, vous devrez vous assurer qu’il ne reste aucun angle mort dans votre couverture d’assurances de dommages. Vous devrez aussi demander une évaluation exacte de vos biens afin d’optimiser votre couverture en cas de sinistre.

Ma suggestion : une police tous-risques, avec extensions de garanties. Vous aurez ainsi beaucoup plus de latitude dès le départ.

Une fois vos biens assurés, il vous faudra ensuite vous attarder à l’assurance responsabilité civile. En tant qu’entrepreneur, vous serez tenus responsable de tout dommage causé par vos produits ou vos services, que ce dommage soit ou non sous votre contrôle – produit défaillant, délais de livraison, etc. De nos jours, les poursuites sont de plus en plus nombreuses et, surtout, elles n’arrivent pas qu’aux autres.

Je suggère toujours une police assurant une couverture d’au minimum 2 millions de dollars. La raison est simple : vous bénéficiez d’une protection optimale grâce à un montant très élevé. De plus, la différence entre les primes pour une protection de 1 million versus 2 millions est négligeable, surtout considérant l’augmentation de la couverture d’assurances.

D’autres couvertures

Si les assurances de dommages et en responsabilité civile sont les plus communes, d’autres aspects devront être impérativement couverts en fonction de votre statut d’entrepreneur.

On le sait, démarrer une entreprise implique soit des délais avant l’obtention des premiers profits, ou carrément une perte de profits, peu importe les raisons – impossibilité de fournir vos produits ou services, perte de clients suite à un sinistre, etc. Il existe donc une gamme de produits pour couvrir ces pertes financières qui pourraient compromettre la viabilité de votre entreprise. Votre professionnel en assurances d’entreprises saura vous guider adéquatement.

De plus, une analyse en profondeur de vos besoins par votre courtier en assurances entreprises dégagera des besoins spécifiques à votre type d’activité, ainsi que vos produits et services, l’équipement, etc.

Qu’il s’agisse d’assurance professionnelle (erreurs, omissions, etc.), de bris d’équipement ou d’assurances spécifiques pour certains types d’outils, il est important de ne pas vous retrouver pris au dépourvu par ce qui peut vous sembler superflu ou par un simple oubli dans la planification de votre couverture.

En ayant une évaluation précise de votre entreprise et l’aide d’un courtier en assurance, vous minimisez les risques de telles omissions.

Écrit par : Vincent Gaudreau, Vice-Président chez Gaudreau Assurances