Parle-moi un petit peu de toi, de tes antécédents professionnels, de ce que tu faisais avant de te lancer à ton compte…

J’ai étudié en communication-marketing, puis j’ai travaillé trois ans en agence. La dernière agence avec laquelle j’ai travaillé juste avant d’ouvrir mon Café Les Faiseurs était une agence spécialisée en branding, expérience de marque et en numérique.

Auparavant, pendant toutes mes études j’ai travaillé dans plusieurs cafés restaurants de Montréal, j’aimais vraiment le milieu de la restauration et j’ai toujours gardé dans un coin de ma tête le rêve de lancer mon café à Montréal.

Comment t’es venu l’idée du café?

Je savais que tout ce qui touchait à l’art et aux loisirs créatifs me plaisait et quand j’ai commencé la poterie il y a trois ans l’idée m’est venue.

Les gens de mon entourage étaient super curieux de savoir où je prenais mes cours donc j’ai réalisé qu’il y avait vraiment un engouement pour la céramique mais qu’il n’y avait pas tant de place que ça à Montréal où l’on pouvait être en contact avec cet art-là. J’ai alors décidé d’ouvrir Les Faiseurs, un café dans lequel on pourrait être en contact avec la céramique, soit en la pratiquant lors d’un de nos cours, soit en magasinant dans notre boutique dans laquelle nous présentons le travail de différents artistes québécois, soit en observant les personnes qui participent à l’un de nos ateliers.

Au-delà de la poterie, quelle est la particularité de ton café?

Même si nous sommes un café concept grâce à la poterie, nous vendons aussi de bons produits. Nous mettons un point d’honneur à n’utiliser que des ingrédients de qualité et de ce fait, tout ce que nous sortons est excellent!

C’est important pour nous que Les Faiseurs ne soit pas uniquement un endroit où l’on va « pour le concept » mais aussi parce-que c’est bon.

Que dois-je faire si je souhaite prendre un cours chez Les Faiseurs ?

Pour participer à un cours, il suffit de s’y inscrire en ligne.

Nous proposons des cours d’initiations qui permettent de tester. Pour 50$, vous pouvez tester un cours de poterie pendant 2h30, dans lequel vous fabriquez un objet avec un professeur .

Puis nous avons des sessions de 8 semaines à raison de 3h de cours par semaine.

Nos cours sont donnés par des artistes céramiques de la région.

Tu es passée d’employée à entrepreneure, comment s’est faite la transition?

Cela s’est fait en trois étapes.

Au départ, alors que je travaillais encore en tant qu’employée, j’ai décidé de faire murir mon projet. Pour cela j’ai rencontré des céramistes, des propriétaires de cafés mais aussi de potentiels fournisseurs.

En second lieu, j’ai pris des cours du soir spécialement dédiés au démarrage d’entreprise pendant six mois pour faire mon plan d’affaires.

Puis enfin, j’ai commencé ma recherche de financement en même temps que ma recherche de local.

Le timing est extrêmement serré entre ces deux étapes car les organismes capables de te financer te demandent d’avoir trouvé un local afin d’évaluer la faisabilité de ton projet, alors que les bailleurs te demandent d’avoir des preuves de fonds.

Ce qui a été génial avec Futurpreneur, c’est qu’après avoir examiné mon dossier, la conseillère est revenue vers moi me disant que mon projet était viable aux vues de mon plan d’affaires et de toutes les autres informations que j’avais pu fournir et m’a laissé le temps de finir ma recherche de local.

Une fois trouvé, je suis revenu vers Futurpreneur et j’ai finalisé ma demande de financement.

Par la suite, j’ai pris l’habitude de voir mon mentor de temps en temps afin de faire le point sur mes avancées.

Quel conseil donnerais-tu à une personne qui souhaiterait se lancer dans l’entrepreneuriat et plus précisément dans le secteur de la restauration?

Rencontrer le plus de monde possible dans son secteur afin d’avoir un maximum d’informations, mais aussi bien travailler sur son plan d’affaires en amont car une fois lancé, tu n’as plus le temps de penser à la stratégie etc. et c’est rassurant de pouvoir s’appuyer sur quelque chose pour faire rouler son entreprise.

Et puis dans ce secteur, il faut être passionné pour se lancer.

Pour en savoir plus sur notre programme de financement, c’est ICI.

Obtenez jusqu'à 45 000 $
d’aide financière
et le soutien de l'un
de nos 3 000 mentors.

En savoir plus →