Le sac à main, c’est l’outil de mode par excellence pour compléter son look et pour ranger ses petits secrets. Oui mais voilà, pas facile de choisir son sac à main idéal quand on est une femme. Souvent trop colorés, pas assez grands, trop chers et parfois de mauvaise qualité, trouver la perle rare peut s’avérer être un vrai casse-tête.

Mais grâce à Kanevas, le cauchemar est terminé. En effet, cette entreprise vous permet de dessiner le sac de vos rêves ; de la couleur, à la forme, aux intérieurs, vous pouvez créer votre sac sur mesure.

Qui se cache derrière ce concept génial ? Et bien deux femmes qui tout simplement n’arrivaient pas à trouver leurs propres sacs, et qui ont donc décidé de créer le leur et d’en faire profiter tout le monde par la même occasion. Rencontrez Mylène et Marie-Hélène.

«Tout a commencé lorsque Mylène se cherchait un sac assez grand pour transporter son gros ordinateur. Elle cherchait quelque chose de classique, assez professionnel et elle ne le trouvait pas. Comme Marie-Helene faisait de la couture depuis son plus jeune âge, elle a proposé à Mylène de le concevoir le sac pour elle. C’est peu de temps après que nous nous sommes dit, pourquoi ne pas permettre à chaque femme de concevoir son sac parfait. C’est de cette promesse que Kanevas est né».

Deux comptables d’origine qui s’assemblent, mais ne se ressemble pas. L’une droitière, l’autre gauchère, l’une axée sur la créativité, l’autre sur la logistique, mais toutes les deux très à fond dans leur entreprise.  Après être tombées d’accord sur leur plan d’affaires, nos deux entrepreneures en herbe se sont lancées à bras le corps pour réaliser leur rêve, mais pas tous les jours faciles de changer de vie.

«Lors du lancement et les mois précédent le lancement, nous avions toutes les deux une job à temps plein. Un des enjeux est de débuter une entreprise tout en travaillant. On aurait pu lâcher nos emplois dès le départ, mais en démarrage, on investit souvent nos profits dans le développement de l’entreprise. Il reste donc peu de latitude à se verser un salaire», nous expliquent-elles.

Et ce n’est pas la seule difficulté qu’elles ont rencontrées. «Pour nous deux, il nous était important de fonder une famille. Nous avons jugé que de le faire au début de notre entreprise était ce qu’il y avait de mieux pour pouvoir ensuite se concentrer sur la croissance. Ça n’a toutefois pas été facile. Nous avons lancé l’entreprise en mai et le même mois Mylène accouchait. 7 mois plus tard, c’était à mon tour».

Il a fallu aussi passer outre les demandes de financement – et comme le pointe Marie-Hélène, quand on se lance dans la mode, sans forcément avoir d’expérience dans cette industrie, il peut s’avérer difficile de faire des demandes de prêts. « On a travaillé fort afin de leur montrer que notre modèle d’affaire était innovant et se distinguait de nos concurrents. Il nous a donc fallu être créatives sur les façon de se financer. […] Futurpreneur a été les premiers à nous aider, mais nous avons également fait du socio-financement afin de pré-vendre des produits et aller chercher les liquidités».

Mais malgré les obstacles, les deux entrepreneures n’ont pas baissé les bras. L’entreprise vient tout juste de fêter sa première année. «On croit quand même pouvoir être fière d’avoir fondé Kanevas sans compétences spécifiques dans le monde de la mode, dans la production ou dans le design. On a su bien s’entourer et travailler fort pour acquérir les compétences qu’il nous manquait».

Pour les entrepreneurs en herbe, Marie-Hélène et Mylène donnent le conseil suivant :

«C’est cliché, mais c’est de bien s’entourer et de ne pas hésiter à aller chercher conseil. On ne peut pas tout connaître et souvent, on a pas le recul suffisant sur une situation ». Elles poursuivent «démarrer une entreprise c’est une montagne russe. Il y a des hauts incroyables comme il peut y avoir des bas.  Il y a souvent des grosses décisions à prendre qui touche notre entreprise comme notre vie personnelle. Notre mentor nous permet alors de prendre le recul qu’il faut sur une situation, identifier les éléments que nous n’aurions pas pensé et poser les questions qui nous amènent à cheminer».

Alors prêt à être votre propre patron ? En savoir plus sur notre programme de démarrage!

Rédigé par : Charlotte Robert, Rédactrice Bilingue, Futurpreneur Canada