Marianne Tremblay a une énergie vibrante et une détermination inspirante. Jeune entrepreneure d’à peine 26 ans, elle est sur le point de lancer un vêtement qui chamboulera le rapport au style des femmes de sa génération.

La chemise Mary sera la toute première pièce de la marque Mary & Anna. À mi-chemin entre la chemise de nuit et la chemise de jour, il s’agit d’une robe-chemise passe-partout. Elle pourra être portée pour le coconing, le dodo, le brunch du dimanche avec des amies ou encore, pour faire des emplettes.

L’idée de cette robe-chemise est venue à Marianne alors qu’elle étudiait à l’université. Elle s’est dit que ce serait merveilleux d’avoir un vêtement polyvalent et confortable, qui lui permettrait à la fois d’étudier dans le confort de son chez soi et de sortir de la maison tout en style.

“Quand on étudiait, on était toujours mal habillées. On portait des joggings, des sweat shirts. On était trop gênées pour aller faire l’épicerie et même, pour répondre à la porte. C’est là que j’ai dit, les filles, ça ne fonctionne pas, il faut faire quelque chose ! Et j’ai eu l’idée de faire des vêtements confortables qui sont aussi stylisés”

Ainsi est né l’idée de la robe-chemise Mary, un vêtement qui rompt avec les standards de la mode et qui propose de rallier le confort, le bien-être et le style.

 

Une transformation profonde

Initialement, la production de Mary & Anna devait se faire en Asie. Les communications avec les fabricants étant difficiles, la première commande n’a jamais pu être livrée. Au même moment, Marianne se trouve aux prises avec une explosion des pré-commandes, alors que la campagne de socio-financement de Mary & Anna bat son plein. Il lui fallait agir rapidement.

Marianne prend alors une décision importante en faisant pivoter son modèle d’affaires. Elle décide que la chemise Mary serait un vêtement entièrement local, de la conception à la livraison.  La clientèle, déjà charmée par le concept initial, décide de suivre Marianne dans ce changement de cap. Les clientes se font alors solidaires et patientes, en vue d’obtenir cette pièce prisée.

Aujourd’hui Mary & Anna est sur le point de mettre en marché une offre absolument unique, qui témoigne du cheminement transformateur de sa promotrice. Marianne s’étonne elle-même de la proposition actuelle de Mary & Anna, c’est-à-dire un vêtement conçu et produit localement, qui bouleverse les normes et met de l’avant la diversité corporelle. Avec le recul, Marianne réalise le lien entre sa propre transformation et l’offre de Mary & Anna. Elle ressent de la fierté en réalisant que ce projet arrive à mettre de l’avant les valeurs sociales qu’elle a intégrées au cours des dernières années.

“Je suis en train de former ma personnalité, je suis en train de connaître qui je suis. La Marianne qui est ici en ce moment et celle qui est sortie de l’université, ce sont deux personnes bien différentes. Je me suis intéressée à l’environnement et ce sont des valeurs qui, aujourd’hui, me sont très chères. Je suis zéro déchet dans mon appartement et je fais du compost. En 2015, je n’aurais jamais imaginé que j’en serais là aujourd’hui. Mon entreprise a elle aussi évoluée, avec mes valeurs. Aujourd’hui je suis fière de mon produit ! ”

“J’étais capitaliste quand j’ai terminé mon baccalauréat. Aujourd’hui, je me questionne beaucoup plus par rapport aux retombées économiques et à l’impact de la production outre-mer”

Il y a quelques années, Marianne définissait le succès entrepreneurial à travers la croissance et l’enrichisssement personnel. Aujourd’hui, elle s’intéresse davantage à l’impact humain de son entreprise, ainsi qu’au bonheur d’entreprendre. Se lancer en affaires prends un tout autre sens pour Marianne. Ce n’est plus la même quête et ses objectifs sont bien différents.

 

Une entrepreneure est née !

Pour lancer sa chemise Mary aura pris un an de plus que prévu initialement. Ce fut un chemin parsemé d’imprévus ainsi que la rencontre d’une industrie bien plus complexe qu’imaginée.

“C’est très long. On croit que c’est rapide, mais c’est vraiment très long. Ça prend des années. Ce n’est pas rare qu’on doive reprendre tout depuis le début.”

La patience et les efforts ont porté leurs fruits. Lors de sa campagne de sociofinancement, l’offre de Mary & Anna a créé un engouement notable, ce qui lui a permis de dépasser son objectif initial de 30%. Ce fut un beau moment de fierté, bien mérité, pour Marianne !

Ce n’est que récemment que Marianne a réalisée qu’elle faisait désormais partie de la communauté entrepreneuriale à part entière. Lors d’une mission commerciale en France appuyée par LOJIQ, Marianne est restée surprise d’être présentée comme étant une entrepreneure de la mode. Pourtant, tout le chemin parcouru témoigne qu’elle fait maintenant partie de la grande famille des entrepreneurs de chez nous, à l’avenir prometteur. Mary & Anna a le vent dans les voiles et lancera prochainement sa première pièce vedette. Visitez la boutique en ligne en cliquant ici.

 

Obtenez jusqu'à 45 000 $
d’aide financière
et le soutien de l'un
de nos 3 000 mentors.

En savoir plus →