Une passion pour la durabilité, un goût pour la mode et une faiblesse pour tout ce qui est petit se sont confondus. C’est grâce à ce joli mélange que Jad, une jeune québécoise et maman de deux enfants, a muri le projet de Mini-Cycle, un site de vente de vêtements pour enfants neufs et d’occasion.

Avec pour mission première le respect de l’environnement, Mini-Cycle tend à éduquer le consommateur, à acheter moins et mieux.

 

Mini-Cycle : du constat à l’idée de génie

On dit que les voyages forment la jeunesse, pour Jad, l’expatriation a été bien plus enrichissante. Elle lui a  en effet perms de se découvrir une passion pour l’environnement et plus précisément pour l’économie durable.

« Vivre en Asie m’a fait prendre conscience des limites de notre système de consommation. Là-bas, les villes sont construites à l’occidentale, mais n’ont pas les infrastructures pour supporter ce mode de vie. Ce constat m’a donné envie d’étudier l’environnement pour comprendre comment nous pouvions améliorer cela. » Dit Jad.

En rentrant au Canada, elle entreprend une Maitrise en études environnementales à Queen University en Ontario, puis une Thèse sur l’Energie renouvelable dans les bâtiments.

 

Une fois diplômée, elle s’investit dans le développement durable en faisant partie du Conseil d’administration de Maison passive, tout en enseignant les Stratégies pour durabilité dans la faculté de gestion à McGill.

L’enseignement, la pousse à s’intéresser à l’économie circulaire.

Consommer de façon durable était une chose facile pour une consommatrice avertit comme Jad, cependant, c’était plus compliqué lorsqu’il était question d’acheter des vêtements pour ses filles.

En effet, les parents n’investissent que très peu dans les vêtements de leurs enfants, car ceux-ci grandissent extrêmement vite. Il était donc compliqué pour Jad, de trouver en tant que consommatrice, des vêtements de qualité de seconde main.

« Je ne recherchais que de belles pièces faites en matériaux de qualité et via des modes de productions respectueux de l’environnement, car je ne souhaitais pas contribuer à cette économie qui promeut la fast-fashion. » Dit Jad.

C’est de cette difficulté à trouver des pièces de qualité, qu’est né Mini Cycle.

La vocation de Mini Cycle

La mission de Mini-Cycle est de fournir des vêtements de haute qualité neufs ou d’occasion, tout en favorisant la durabilité. Les vêtements sont donc portés j’jusqu’à ce qu’ils ne soient plus utilisables.

Et le petit plus : le site garantit le rachat des pièces précédemment achetées sur la boutique en ligne, à un juste prix du marché.

Concrètement, vous achetez des vêtements que vous pourrez par la suite revendre une fois qu’ils seront trop petits pour vos enfants. Ces mêmes produits seront alors remis en état si besoin et remis en vente pour être rachetés par une autre famille… et ainsi de suite.

Lancé en octobre 2018, le site fonctionne pour le moment par bouche à oreille. Jad espère tout de même conquérir une plus large clientèle d’écolos en participant à des marchés de type le Marché zéro déchets ou les foires de maternité.

Éduquer sur les modes de fabrication

Avec Mini Cycle, Jad a aussi la volonté d’éduquer, car nos modes de consommations, dépendent de notre capacité à comprendre les modes de production.

« Dans nos sociétés occidentales nous sommes complètement coupés de ces modes de fabrication. Nous ne voyons ni la façon dont les produits sont fabriqués, ni l’impact direct que ceux-ci peuvent avoir sur la planète. Et comme nous ne voyons pas, nous n’y pensons pas. Faire pousser du coton par exemple, prend énormément de ressources, cela demande beaucoup d’eau. » Dit Jad.

 

En rachetant un vêtement d’occasion, on réduit son empreinte sur la planète de 20%. Après 5 achats, un vêtement a donc repayé son empreinte écologique et si par la suite ce même vêtement est revendu pour être réutiliser par une sixième personne, il commence à prendre de la valeur.

Et quand il est question de vêtements pour enfants, le partage semble logique, car les enfants grandissent très vite et ne portent que très peu leurs vêtements.

 

Mini Cycle, ou l’entrepreneuriat au féminin

Jad se sait chanceuse d’être une femme entrepreneure au Canada. Dans certains des 40 pays qu’elle a eu la chance de visiter, être une jeune femme et faire des affaires est presque impossible. « Je n’aurai pu assister à la plupart des réunions auxquelles j’ai participé si j’avais été originaire de ces pays-là. » Dit Jad.

Sur la lutte pour l’égalité hommes – femmes au Canada, Jad déplore tout de même une chose :

« Décider d’arrêter de travailler pour voir grandir ses enfants est assez mal vu dans le monde du travail. Pourtant, nous éduquons et formons les adultes de demain… Après la naissance de ma première fille pendant ma Maitrise, mes priorités ont changés. J’étais très carriériste étant plus jeune mais la naissance d’un enfant remet tout en question. J’ai fait des sacrifices pour pouvoir voire grandir mes filles, mais je ne regrette absolument rien. » Dit Jad.

 

Bien plus qu’un site marchand, Mini Cycle est l’histoire d’une jeune entrepreneure qui a vocation à créer un cycle à boucle fermée (un mini-cycle) où seuls des vêtements pour enfants durables et de haute qualité seront achetés et réutilisés .Se faisant, Jad espère diminuer notre impact sur la planète.

Crédits photos : Simon Laroche

Obtenez jusqu'à 45 000 $
d’aide financière
et le soutien de l'un
de nos 3 000 mentors.

En savoir plus →