Le marketing WEB en fort développant ces dernières années tend – dans le contexte actuel – à s’imposer comme le meilleur moyen pour les PME de rester en contact avec ses client-e-s et de générer des opportunités.

Pour en savoir plus sur la stratégie à adapter durant la crise, nous nous sommes rapprochés d’Alexandre Corbasson, associé de Jérémie Abbou – mentor chez Futurpreneur – avec qui il développe les entreprises Digitad, La Fusée et Combustible – toutes trois spécialisées en marketing numérique.

 

Développer une stratégie de marketing numérique – Comment procéder?

 

  • Faire un bilan de ses compétences

En premier lieu, il est indispensable de questionner la réalité de vos compétences en matière de markéting numérique. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel (consultant en marketing numérique ou agence) notamment en début de processus, afin d’éviter erreurs et perte de temps en bout de ligne.

Notez que le gouvernement – via le programme PACME – offre aux entreprises un soutien financier direct pour favoriser la formation et l’implantation de bonnes pratiques (dont le marketing numérique).

 

  • Déterminer sa clientèle-cible

Comme en marketing traditionnel, la première étape consiste à comprendre à qui on s’adresse :  qui est votre clientèle cible ? Que cherche-t -elle ? Qu’est ce qui l’intéresse?

Le Web offre un accès à des informations sur le comportement des utilisateurs (voir par exemple : Spark Toro ou Google Key Word Planer). En analysant ce que les gens cherchent dans les moteurs de recherche, à quelle fréquence, de quelle façon, il est possible de bâtir des profils de persona assez clairs et d’adapter sa stratégie marketing en fonction.

 

  • Développer sa notoriété sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux permettent une large exposition tout en proposant des outils de ciblage efficaces et peu coûteux. En temps de crise, ils sont un excellent moyen de rester en contact avec sa communauté.

Si Facebook figure parmi les réseaux sociaux les plus pertinents pour toute entreprise, quel que soit son secteur d’activité, il ne faut pas négliger les autres réseaux tels que Twitter, LinkedIn, Instagram… Utiliser deux ou trois réseaux sociaux en même temps peut s’avérer bénéfique pour votre stratégie de notoriété. L’idée étant d’être présent sur les réseaux fréquentés par votre clientèle.

 

  • Veiller au bon référencement de son site Internet

Le référencement naturel (la position qu’occupe votre site dans les résultats d’une recherche) est à privilégier si vous souhaitez limiter les dépenses (l’investissement publicitaire n’est pas nécessaire) et assurer un positionnement optimal et pérenne de votre site sur Google.

Pour être sélectionné par Google comme la bonne réponse à une requête et atteindre la fameuse première page où se concentre 95% des résultats, il est indispensable de respecter au maximum les critères établis par le moteur de recherche.

Cela signifie concrètement :

  • Développer une stratégie de contenu : le plan du site Internet et les informations qu’il contient (concepts- mots-clés) doivent correspondre aux intentions des consommateurs et répondre à leurs questions.

 

  • Acquérir des liens renvoyant vers votre site Web en créant des contenus de qualité susceptibles d’attirer les visiteurs sur votre site Internet. Faire la promotion de votre contenu au sein de votre communauté en vue de sa diffusion.

 

  • Garantir une expérience positive sur votre site (vitesse de téléchargement rapide, adaptabilité sur tous les appareils…)

 

  • Analyser données et résultats

Sur le WEB, vous avez accès à moindre coût à des données quasi illimitées sur la pertinence et les résultats de vos actions (voir par exemple : Google Analytics et Google Search Console). Contrairement à la publicité traditionnelle, le marketing numérique permet de savoir avec exactitude, combien vous avez dépensé, quel public vous avez touché et comment, quelles répercussions cela a eu sur votre chiffre d’affaires.

Vous pouvez donc tester facilement un grand nombre de choses … et les abandonner tout aussi facilement si elles ne fonctionnent pas.

Cela implique cependant de rester au fait des données recueillies et de prendre le temps de les analyser au fil de l’eau. Les efforts comme les dépenses doivent faire sens et l’objet, a plus ou moins brève échéance, d’un retour sur investissement.

web-marketing

Comment communiquer? Quel message faire passer durant la pandémie?

 

  • Maintenir la communication et rassurer

La première chose à comprendre est qu’il ne faut pas rester silencieux. Ne pas se dire : les consommateurs n’ont pas envie d’entendre parler de moi en ce moment. Ce n’est pas le cas.

Vous devez avant tout communiquer de manière rassurante. Renseigner sur le maintien ou non votre activité, les mesures prises en lien avec les exigences sanitaires, l’impact de ces mesures pour votre clientèle…

 

  • Privilégier une communication généreuse

Pensez que l’attitude que vous adoptez durant la crise risque fort d’influencer les futures décisions d’achats de vos client-e-s.

Par conséquent, ne cherchez pas à vendre à tout prix ou à profiter de la situation (par exemple en augmentant le prix de produits en forte demande actuellement).

Il s’agit au contraire de communiquer de façon généreuse et de bâtir son équité de marque au travers notamment d’actions gratuites (production de contenus informatifs, tutos…) ou en se positionnant comme acteur-trice du changement (soutenir une œuvre caritative …). En contribuant à bâtir et asseoir la notoriété de votre entreprise, ces actions seront bénéfiques à long terme.

L’idée est de voir au-delà de la crise : penser l’actuel mais surtout, construire les bases solides de l’après.

 

Pour aller plus loin…

Parcourir le blogue de Digitad

Obtenez jusqu'à 60 000 $
d’aide financière
et le soutien de l'un
de nos 3 000 mentors.

En savoir plus →