Frenie Jean-Baptiste se souvient des odeurs délicieuses de sirop de rhum qui mijotent sur le fourneau de sa grand-mère. Ensemble, ils versaient la sauce collante sur un gâteau au goût audacieux. Sa grand-mère lui laissait toujours goûter tout ce qu’ils cuisinaient – c’est ce qui l’a fait tomber en amour avec l’art de la pâtisserie.

Jean-Baptiste vient d’une famille haïtienne, où les gâteaux et les pâtisseries faisaient toujours partie de la fête. « Dès mon enfance, j’ai développé une passion pour la cuisine et la pâtisserie. Ma grand-mère était une excellente cuisinière et pâtissière, » nous dit Jean-Baptiste. C’est avec sa grand-mère qu’elle a les plus beaux souvenirs.

Lorsque sa grand-mère est décédée en 2015, elle a décidé d’honorer sa mémoire en lançant Bayard Gateaux. « J’ai hérité son mixer de cuisine », dit-elle, qu’elle utilisait pour reproduire les recettes de son enfance.

« À mes débutes, avant de lancer mes gâteaux spiritueux, j’ai fait beaucoup de gâteaux personnalisés et c’est ainsi que j’ai pu développer mon côté artistique et travaillé avec de la crème au beurre, des fleurs et d’autres éléments de décoration ». Jean-Baptiste a déclaré : « je préfère que les décorations soient simples – quant aux saveurs, j’ai toujours aimé la création. J’adore marier des saveurs d’ici et d’ailleurs. »

Malgré des produits incroyables et un entourage qui l’a beaucoup soutenu, le démarrage de l’entreprise a demandé beaucoup d’efforts. « Le plus grand défi a été de me faire connaître. Il a fallu beaucoup de collaborations, sponsorisations, participation à des salons événementiels et une présence constante sur les médias sociaux. »

En se reportant à son expérience de démarrage, elle souligne l’importance de s’entourer d’experts :  « Il faut s’entourer dans la mesure du possible d’experts – surtout pour les questions financières. N’ayez pas peur d’aller vers les gens. À mes débuts, j’ai contacté des organisateurs d’événements et des pâtissiers expérimentés, et pas mal tout le monde était heureux de me parler et de me donner des conseils. »

Le succès de l’entreprise a permis Jean-Baptiste de se développer. « Fin 2019, j’ai décidé de faire un gros investissement et de lancer une toute nouvelle gamme de gâteaux. Je voulais commercialiser des gâteaux au rhum, imbibé de sirop de rhum sans glaçage et scellés sous vide. J’avais besoin de grosses machines, de plusieurs moules et d’un espace de production. »

Cette croissance a nécessité beaucoup de soutien. Bien que le financement l’ait aidée à démarrer, c’est le jumelage avec un mentor qu’elle a profondément apprécié: « Grâce à Futurpreneur, j’ai pu non seulement avoir du financement pour réaliser ce projet mais aussi me faire accompagner à mes débuts par un mentor. »

Le soutien qu’elle a reçu l’a aidée à réaliser l’importance du jumelage et à s’entourer de personnes qui la soutiennent et qui peuvent l’aider dans son parcours. De même, l’expérience qu’elle a acquise l’aide à soutenir d’autres personnes confrontées à des défis semblables.

Depuis le début de COVID-19, Jean-Baptiste fait strictement des livraisons locales à distance sociale. Elle espère pouvoir livrer ses gâteux bientôt partout au Canada.

Si vous avez envie de quelque chose de sucré, vous pouvez trouver ses gâteaux en ligne: https://bayardgateaux.com/

Obtenez jusqu'à 60 000 $
d’aide financière
et le soutien de l'un
de nos 3 000 mentors.

En savoir plus →