Écoutez notre nouveau podcast, Startup + Prosper ! Notre podcast se concentre sur les éléments clés de l’entrepreneuriat tout en mettant l’accent sur l’état actuel de l’entrepreneuriat noir au Canada. Chaque épisode a pour but d’inspirer et d’éduquer les auditeurs sur les entreprises appartenant à des Noirs et leur réalité, tout en donnant un aperçu des objectifs de Futurpreneur en matière de croissance, d’apprentissage et de lutte contre les disparités auxquelles est confrontée la communauté entrepreneuriale noire. Lisez leurs histoires, écoutez et abonnez-vous à notre podcast, Startup + Prosper:

E05 – Les prêts aux entreprises : un bon coup de main

Un prêt, en quoi ça consiste ? Kettie Belance, directrice de comptes à RBC, qui est également entrepreneure, chanteuse professionnelle, mère et passionnée, entre dans le vif du sujet. Son rôle, comme elle l’explique, est de fournir des conseils, nourris par plus de 20 ans d’expérience chez RBC, ainsi que par son propre parcours.

«  Nous devons nous assurer que nos rêves se réalisent », déclare la directrice de comptes, après avoir cité Harriet Tubman, qui a célèbrement affirmé que « chaque grand rêve commence par un rêveur ». Pour y parvenir, il faut s’informer et se faire aider.

Prêter main forte

Un prêt peut offrir de nombreuses possibilités aux entrepreneurs noirs. Cependant, il existe un stigma qui persiste quant à l’emprunt d’argent, au crédit et au manque d’éducation financière. « La connaissance, c’est le pouvoir », déclare Mme Belance, partageant son approche pour changer cette mentalité. « Ainsi, vous pouvez faire de meilleurs choix pour soi-même, sa famille et tous ceux qui nous entourent, et devenir un ambassadeur », dit-elle.

Et nul besoin de s’y prendre seul. La directrice de comptes recommande de faire appel à la banque le plus tôt possible. « Plus tôt vous impliquez votre banquier, plus tôt nous pourrons vous aider à planifier », explique-t-elle. Votre partenaire financier peut vous expliquer ce qu’il faut faire pour obtenir un prêt et comment s’y prendre.

Ce n’est pas la seule chose qu’il peut faire pour vous. Les conseils se présentent sous de nombreuses formes. « Je pourrais peut-être vous conseiller un comptable, quelqu’un qui se spécialise dans la planification financière ou l’investissement. Il y a tellement de partenaires qui peuvent faire partie de votre projet et que la plupart des gens ne connaissent pas », précise-t-elle.

Foncer vers le rêve

Faut-il de l’argent pour faire de l’argent ?  Ce dont vous avez besoin en réalité, c’est d’un financement, explique Belance. « Le propriétaire de l’entreprise doit avoir de l’argent qu’il va injecter dans l’entreprise », ajoute-t-elle en comparant l’entreprise à un bébé. C’est là que le prêt s’avère utile. « Si quelqu’un d’autre doit vous apporter un capital supplémentaire, vous devez également lui montrer combien vous êtes prêt à investir dans votre bébé, votre entreprise, votre rêve. »

Un prêt est une somme d’argent que l’on emprunte à une institution financière. Votre conseiller peut vous renseigner sur le type et les conditions du prêt qui s’offrent à vous, et sur ce qui convient le mieux à votre situation. De nombreuses options sont envisageables. « C’est pourquoi je renvoie toujours les entrepreneurs à leur banque, car c’est là que vous obtenez toutes les informations sur les multiples produits auxquels vous pouvez avoir accès », recommande M. Belance.

Pour faire une demande de financement, il y a toute une procédure à suivre. Et cela peut prendre plus de temps que prévu, donc il ne faut pas laisser le découragement s’installer. « Il faut être patient, et s’assurer que la personne qui fait la demande du prêt pour vous, vous tient au courant de ce qui se passe », dit-elle.

Comme vous pouvez vous y attendre, l’un des éléments important à prendre en compte est votre historique de crédit. Mais il ne s’agit pas que de cela. « C’est très important, si vous décidez de faire une demande et que l’institution financière ne vous connaît pas, la seule chose qu’elle a c’est votre dossier au bureau de crédit », explique-t-elle.

Mais ce facteur seul ne doit en aucun cas vous empêcher de faire une demande. «Ce n’est pas parce que vous avez un bureau de crédit qui est moins crédible, que cela amplifie le fait que vous allez être rejeté », souligne Belance. « Il est possible d’expliquer la situation en faisant des recherches, ou faire en sorte de mieux faire paraître le tout », ajoute la directrice de comptes. D’autres aspects, tel que votre expérience en tant qu’entrepreneur seront également pris en compte : il s’agit-là d’un élément clé pourtant méconnu.

Dans tous les cas, la chose à faire est de franchir le pas et de se renseigner. Si vous vous heurtez à un refus, les choses ne s’arrêtent pas là. Un directeur de comptes peut vous donner des conseils sur la manière de remédier à la situation.« Par conséquent, la prochaine fois que vous ferez une demande, on va l’avoir », encourage Mme Belance. Le plus important est de se demander pourquoi, de ne pas se décourager et d’essayer de nouveau. Et pour les entrepreneurs, le rejet fait partie du processus. Et il existe des solutions. « Vous êtes un entrepreneur, vous allez traverser des épreuves, je pense que ça forge le caractère. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire. »

RBC a également lancé le Programme pour les entrepreneurs noirs RBC. « RBC s’est engagée à favoriser la croissance et la création de richesse pour les entrepreneurs noirs « , déclare Mme Belance. « La façon dont nous voulons y parvenir est de donner accès au capital, aux experts et à l’engagement dans la communauté. ». Ce programme n’a pas de limite d’âge et offre jusqu’à 250 000 $ à des taux avantageux.

Pour en savoir plus sur la façon dont RBC soutient les entrepreneurs noirs, vous pouvez visiter le site web  et écouter l’épisode du podcast intitulé « Démystifier les prêts aux entreprises : Pourquoi en aurais-je besoin ? » sur Spotify et Youtube.

Obtenez jusqu'à 60 000 $
d’aide financière
et le soutien de l'un
de nos 3 000 mentors.

En savoir plus →