Nous sommes trés fier.ère.s d’être la seule organisation nationale sans but lucratif au Canada qui offre du financement, du mentorat et des ressources aux entrepreneur.e.s de 18 à 39 ans, et nous sommes tout aussi fier.ère.s d’aider les jeunes entrepreneur.e.s 2ELGBTQIA+ à se lancer dans le monde des affaires. 

Nous nous efforçons d’offrir un environnement sûr et accueillant à l’ensemble des entrepreneur.e.s en devenir, et nous veillons à ce que vous vous sentiez à l’aise lorsque vous faites affaire avec nous pour le lancement ou l’achat de votre petite entreprise. 

Nous prenons le même engagement envers notre personnel. En effet, 6 % du personnel actuel et 13 % de l’équipe de la haute direction de Futurpreneur considèrent faire partie de la communauté 2ELGBTQIA+. Nous encourageons la diversité, l’équité et l’inclusion au sein et en dehors de notre organisation. 

Nous collaborons également avec des groupes régionaux et nationaux qui apportent un soutien supplémentaire à la communauté, dont la Chambre de commerce LGBT+ du Canada (CGLCC). 

À l’occasion du Mois de la Fierté, nous avons discuté avec des entrepreneur.e.s 2ELGBTQIA+ de tout le Canada que nous avons soutenu.e.s pour en apprendre plus sur leurs inspirations, leurs difficultés et leurs apprentissages dans leurs parcours vers l’entrepreneuriat.

Qu’est-ce qui vous a inspiré à démarrer votre entreprise? 

Steph McNair (Maneland Hair, Dartmouth, Nouvelle-Écosse) 

Ma communauté a été mon inspiration. Je savais qu’il y avait un manque de représentation dans l’industrie de la beauté et j’ai voulu créer un espace sécuritaire appartenant à des personnes queers.  

Steph McNair
Crédit photo:
Ryan Tobin Photography

 

Alana Fiks (Black Market Provisions, Winnipeg, Manitoba)

Notre entreprise est née de notre amour de la nourriture. Ange (Farkas, copropriétaire) est une chef cuisinière Sceau rouge, et notre relation a toujours tourné autour de la nourriture. Nous avons lancé Pop Cart en 2015 pour avoir un avant-goût de l’entrepreneuriat en alimentation, puis avons lentement travaillé à concrétiser notre rêve ultime d’ouvrir une boutique. 

Angela Farkas (gauche) & Alana Fiks (droite)
Crédit photo:
1812 Photography

 

Paulo Azevedo (Paulo’s Cake Shop, Toronto, Ontario)  

L’inspiration a toujours été les gens. Offrir une expérience unique à notre clientèle et apporter la prospérité aux personnes impliquées dans l’entreprise.  

Paulo Azevedo
Crédit photo
: Rebel Howl Studios

Shawn Raymond (Shawn R Training, Leduc, Alberta)  

J’adore ce dont nous sommes capables, en tant qu’êtres humains, lorsque nous nous efforçons de devenir une meilleure version de nous-mêmes. Je voulais aider les gens à avancer avec confiance dans leur quête d’équilibre entre le bien-être mental, physique, nutritionnel, spirituel et énergétique.  

Shawn Raymond
Crédit photo: Market House Ltd.

 

Olga Vernev (Great Canadian Dog Cakes, Vancouver, Colombie-Britannique) 

Lorsque la pandémie est survenue, en tant que nouvelles arrivantes, nous avons compris que nous étions vulnérables et avions besoin d’une stratégie pour éviter que nos vies ne soient perturbées. À cause des problèmes de santé de notre chien, nous avons commencé à lui donner exclusivement de la nourriture faite maison, dont les autres chiens du voisinage raffolaient également. Grâce au soutien de Futurpreneur, nous avons finalement mis sur pied une entreprise florissante. 

Natasha Vernev (gauche) & Olga Vernev (droite)
Crédit photo: Allister Foster

 

Quelle est votre clientèle cible?

Steph : Maneland est unique, parce que nous nous adressons directement à la communauté 2ELGBTQIA+. L’objectif principal est de créer un espace où cette communauté est écoutée, valorisée, respectée et traitée avec soin. 

Alana : Notre clientèle comprend des personnes de tous âges, de tous genres et de tous les milieux, qui partagent le désir de se procurer de la nourriture de qualité et des cadeaux amusants et intéressants! 

Shawn : Ma clientèle cible, c’est la personne qui essaie de s’améliorer d’au moins 1 % en tant qu’être humain dans l’une de mes principales disciplines comme entraîneur personnel certifié SCPE, soit le bien-être mental, physique et nutritionnel.  

Olga : Les personnes qui considèrent leur chien comme un membre de leur famille. Nous avons fui la Russie avec notre chien, même si plusieurs personnes de notre entourage trouvaient que c’était imprudent. Nous croyons sincèrement que les chiens méritent les mêmes plaisirs que nous (en tenant compte de certaines considérations pour leur santé).  

Crédit photo: Rebel Howl Studios

Quels sont les défis auxquels vous avez fait face lors de la création de votre entreprise? Comment les avez-vous surmontés?

Steph : Il n’a pas été facile de trouver des fabricants de produits qui acceptent de travailler avec une entreprise appartenant à des personnes non binaires et queers, mais nous avons trouvé des fournisseurs fantastiques.  

De plus, Maneland a ouvert ses portes six mois avant le début de la pandémie, ce qui a été très difficile. Peu de soutien était offert aux petites entreprises pendant la pandémie, mais avec l’aide de ma clientèle fidèle et grâce à du financement supplémentaire, Maneland a pu poursuivre ses activités. 

Paulo : Mes trois principales préoccupations sont probablement la gestion des fonds, ma santé mentale et la préparation aux situations inattendues. Je parle à d’autres entrepreneur.e.s et leur demande conseil; ça aide à se faire une idée.  

Olga : Après avoir géré une entreprise dans notre pays d’origine, nous pouvons dire, en toute confiance, que la création d’une petite entreprise au Canada ne présente pas de difficultés majeures. Pour chaque étape, il existe des règles simples et claires à suivre, qui garantissent que tout se déroule correctement. Nous ne pouvons donc pas prétendre avoir été confrontés à de sérieux obstacles. 

Alana : Nous voulions éviter de nous épuiser, alors nous avons toujours donné la priorité à l’équilibre travail-vie personnelle. Nous fermons la boutique deux jours par semaine, nous ajoutons un jour de congé supplémentaire les longues fins de semaine, nous fermons pendant deux semaines après Noël, nous sous-traitons ce que nous pouvons et nous nous rappelons que notre vie personnelle est bien plus importante que tout ce qui se passe dans notre entreprise. 

La pandémie a été un autre grand défi. Nous avons passé deux ans  à ajuster notre mode de fonctionnement. Nous avons l’impression d’avoir suivi une formation 101 sur la gestion d’entreprise, ce qui a été une bonne chose en soi.

En ce moment, notre plus grand défi est de lutter contre l’augmentation des prix. En gros, le prix de 75 % de nos produits a augmenté au cours de la dernière année, et ça ne semble pas vouloir s’arrêter.  

Shawn : Au début, je me surprenais à passer beaucoup trop de temps à essayer d’acquérir une nouvelle compétence au lieu de simplement demander de l’aide à un.e ami.e, à un.e membre de ma famille, à un.e autre propriétaire d’entreprise ou à un.e comptable. Il faut parfois admettre que l’on ne fera pas toujours tout soi-même, et c’est une bonne chose! 

Puisque mon travail est d’entraîner les gens, je sens une certaine pression, comme si l’on attendait de moi que je sois en parfaite santé et que je ne m’amuse pas. Au fil des ans, trouver mon propre équilibre – entretenir une relation épanouissante, gérer une entreprise et prendre soin de moi – n’a pas toujours été facile, mais j’ai pu constater l’importance de faire preuve de bienveillance envers soi-même.

Crédit photo: Ryan Tobin Photography

Comment Futurpreneur a-t-il soutenu votre entreprise en démarrage?

Olga : Sans l’implication de Futurpreneur, nous n’existerions pas. Quand on arrive dans un autre pays pour commencer une nouvelle vie, on n’a pratiquement aucune ressource pour démarrer une entreprise. Nous nous sommes inscrites sur le site de Futurpreneur pendant nos recherches et le gestionnaire des communautés entrepreneuriales nous a rapidement contactées et proposé la solution idéale. Nous avons pu lancer notre entreprise peu de temps après grâce à la rapidité d’exécution et au soutien de Futurpreneur.  

Paulo : En plus de me fournir les fonds nécessaires pour démarrer mon entreprise, Futurpreneur m’a offert du soutien et des conseils. Le mentorat et toutes les relations que j’ai nouées jusqu’à présent m’aident à développer mon entreprise de manière saine et constante. 

Steph : Le mentorat offert par Futurpreneur m’a été très utile. Étant nouvellement propriétaire d’une petite entreprise, j’ai trouvé rassurant d’avoir une personne à qui parler et poser des questions.  

Alana : Le financement offert par Futurpreneur nous a permis d’obtenir les ressources nécessaires, sans toutefois nous terrifier en tant que nouvelles entrepreneures! Faire affaire avec des établissements prêteurs peut être très intimidant, mais Futurpreneur veut vraiment vous voir réussir. 

Futurpreneur nous a également soutenues et conseillées. Lorsque vous présentez votre idée aux banques, aux établissements prêteurs et aux propriétaires, par exemple, ça peut être très décourageant de voir qu’ils ne comprennent pas votre projet. Futurpreneur nous a aidées à élaborer un plan d’affaires solide, nous a conseillées et nous a donné la confirmation que nous tenions quelque chose. 

Shawn : Au début, aucune banque ne voulait faire affaire avec moi. Futurpreneur a tout fait, même pendant la pandémie, pour s’assurer que je recevais du soutien et que j’apprenais. On m’a aidé à voir mon entreprise de santé et de bien-être sous de nouveaux angles. 

Shawn Raymond
Crédit photo: Market House Ltd.

Quels conseils donneriez-vous à d’autres entrepreneur.e.s qui se lancent en affaires?

Alana : Trouvez un moyen de démarrer votre entreprise à plus petite échelle pour voir si l’idée est viable et commencez à tisser des liens avec une clientèle, des fournisseurs et d’autres propriétaires d’entreprise.

De plus, mettez-vous en premier. Votre santé, votre vie personnelle et vos relations sont tellement plus importantes que votre vie professionnelle.
Enfin, soyez vous-même! Ne vous préoccupez pas des autres. Soyez authentique, et ça se reflétera dans votre entreprise et votre succès. En fin de compte, les gens recherchent l’authenticité. 

Shawn : Prenez soin de vous, investissez dans vous-même et entourez-vous de personnes qui soutiennent votre projet. Laissez les autres avoir leur point de vue, mais ne les laissez pas ébranler votre confiance et votre propre quête du bonheur.  

Olga : N’ayez pas peur d’avancer, même si les circonstances semblent défavorables. Plus tard, vous verrez à quel point les choses qui vous semblaient insurmontables étaient insignifiantes.  

Paulo : Prenez soin de votre santé mentale, travaillez en étroite collaboration avec la personne qui vous mentore et ne baissez pas les bras.  

Steph : Allez-y petit à petit, semez des germes et poursuivez vos rêves. 

Prêt.e à lancer votre propre entreprise ? Nous sommes là pour vous aider! N’hésitez pas à nous contacter et à nous parler de votre entreprise en démarrage 🙌

 

Olga Vernev (gauche) & Natasha Vernev (droite)
Crédit photo: Allister Foster

Remarque : ces entrevues ont été éditées et condensées. 

 

Obtenez jusqu'à 60 000 $
d’aide financière
et le soutien de l'un
de nos 2 400+ mentors.

En savoir plus →