M. Jean-Guy Furois

M. Jean-Guy Furois
  • Mentoré/ mentorée :

    Yan et Sébastien Gagnon, Propriétaires de GG Telecom Inc.

  • Date du jumelage :

    2004

  • Emplacement :

    Boucherville, Quebec

  • Voir la version imprimable
Profil de l’entreprise

Mon parcours

M. Jean-Guy Furois est un véritable « parrain du monde des affaires » – un homme d’affaires d’expérience, qui rencontre régulièrement un jeune entrepreneur pour lui transmettre son savoir, l’écouter et l’encadrer. Les jeunes protégés de M. Furois, Yan et Sébastien Gagnon, de G.G. Telecom, ont d’ailleurs accompli beaucoup de choses depuis qu’il les accompagne. Leur entreprise conçoit et fabrique des caméras numériques de détection de mouvement, de même que des récepteurs et des détecteurs de mouvement sans fil et de petit format, disponibles à l’échelle internationale.

M. Furois est le fondateur et l’ancien président de Graphicor Ltée. Six ans après avoir vendu son entreprise à ses employés, un ami proche lui a parlé du travail de mentor qu’il accomplissait. L’expérience de son ami l’a incité à faire de même. M. Furois précise que ses diverses compétences lui sont utiles, dans ses relations de mentorat : « J’offre mon soutien, tout en faisant preuve d’une écoute attentive et d’une vision d’aigle. J’inspire confiance et je conseille mes protégés, tout en ne leur dictant pas ce qu’ils doivent faire. Si je formule parfois des critiques constructives, je les complimente et les félicite aussi pour leur travail, poursuit-il. Je leur ai inculqué la notion d’excellence, qu’ils appliquent dans tout ce qu’ils doivent faire. »

M. Furois se rappelle que l’un des moments les plus intenses qu’il ait vécus, comme mentor de G.G. Telecom, s’est produit trois mois après le début de leur relation. Il avait encouragé Yan et Sébastien à participer à une exposition à Montréal, mais ils lui avaient répondu qu’ils n’avaient pas d’argent à investir dans un salon professionnel. Il a insisté, soulignant qu’ils devaient absolument trouver les fonds nécessaires, en raison des importantes retombées potentielles que cet événement pouvait engendrer. Ils ont finalement été en mesure de participer et, avec l’aide de M. Furois, ont rencontré de nombreux détaillants et distributeurs. C’est à ce moment-là qu’ils ont compris tout le potentiel de leur jeune entreprise et toute la valeur des conseils de leur mentor. Toutefois, le défi n’était pas encore relevé et M. Furois a de nouveau repoussé les limites. Il leur a suggéré de tirer pleinement profit du succès qu’ils avaient connu pendant l’événement et de prendre rendez-vous avec l’un des plus importants distributeurs québécois, qui avait visité leur stand. Encore une fois, en raison d’un manque de fonds, Yan et Sébastien pensaient qu’ils ne pouvaient pas entreprendre le voyage. La sagesse de M. Furois a permis de faire en sorte que cela se produise.

Son conseil a été : « Faites comme moi, quand j’avais votre âge, dormez dans la voiture, achetez une grosse miche de pain, un pot de confitures, du beurre d’arachides et faites-vous des sandwiches. Dans la vie, il faut faire des sacrifices pour atteindre ses objectifs. » À leur retour, Yan et Sébastien ont obtenu des contrats et des commandes qui ont largement couvert leurs dépenses.