Thyme to Dine

Jennifer Wellsman of Thyme to Dine. / Jennifer Wellsman, de Thyme to Dine.
  • Propriétaire :

    Jennifer Wellsman

  • Emplois créés :

    1

  • Fondation :

    July 2012

  • Mentor :

  • Industrie :

    Aliments et boissons

  • Emplacement :

    St. John's, Terre-Neuve et Labrador

  • Voir la version imprimable
Profil de l’entreprise

Thyme to Dine offre, aux résidents et aux entreprises de St. John’s et des environs, des services de traiteur et de chef, qui vont de la préparation de repas complets aux hors-d’œuvre pour les cocktails d’affaires et les réceptions, en passant par les mets préemballés, assortis des directives de cuisson, à l’intention des professionnels occupés, des personnes âgées et des familles.

Mon parcours

Jennifer a toujours su qu’elle voulait exploiter sa propre entreprise, être sa propre patronne et établir son propre horaire. Lorsqu’une amie a déclaré, en plaisantant, qu’elle aimerait avoir un chef à domicile pour cuisiner à sa place, Jennifer a su qu’elle excellerait dans ce genre d’activité. En congé de maternité après avoir eu son deuxième enfant, elle a amorcé son plan et, née d’une petite étincelle, l’idée d’entreprise s’est transformée en réalité.

Native de St. John’s, Jennifer a vu sa collectivité s’épanouir et devenir un carrefour culturel grouillant d’activités. Les gens travaillent fort et n’ont pas toujours le temps de cuisiner des plats santé. De plus, les résidents cherchent à varier leur alimentation et à déguster des mets provenant de différentes cultures. (Si les clients de Jennifer apprécient plus particulièrement la poitrine de poulet farcie de féta, d’artichauts et de persil, d’autres lui demandent de préparer des plats au cari ou de réaliser des recettes thaïlandaises).

Jennifer savait que la demande existait sur le marché, mais elle a très vite compris qu’à lui seul, son amour pour la cuisine et la nourriture ne suffirait à faire grandir son entreprise. « J’ai réalisé que les nouveaux clients ne viendraient pas à moi, mais qu’il fallait que j’aille les chercher, a expliqué Jennifer. Le réseautage m’obligeait à sortir de ma zone de confort, mais je savais que cela était essentiel, si je voulais accroître ma visibilité. Je me suis donc inscrite à un cours qui m’a aidée à acquérir la confiance nécessaire pour rencontrer des gens. Aujourd’hui, le réseautage fait partie des activités auxquelles je m’adonne avec plaisir. »

Futurpreneur Canada a jumelé Jennifer avec un mentor qui l’a aidée à élaborer son plan d’affaires et à trouver les fonds nécessaires pour lancer l’entreprise. « Sans Futurpreneur Canada, je ne serais jamais arrivée là où je me trouve aujourd’hui », a-t-elle ajouté.

L’entrepreneuriat a permis à Jennifer de faire ce qu’elle aime et de trouver un équilibre entre le temps consacré à ses responsabilités professionnelles et celui qu’elle passe avec ses enfants. « Être ma propre patronne me permet de m’adapter plus facilement aux différentes situations. »

Conseil

«Faites du réseautage. Rencontrez le plus grand nombre de propriétaires d’entreprise possible. J’ai découvert que les femmes entrepreneures étaient solidaires et toujours prêtes à aider. Grâce à elles, j’ai non seulement obtenu des conseils pratiques très utiles, mais j’ai aussi appris que nous partagions les mêmes craintes et les mêmes doutes – cette perspective et le fait de savoir que vous n’êtes pas seule sont inestimables. »